header image
Next Event

Kiki, Premier orphelin secouru par P-WAC

Kiki, premier orphelin secouru

 

P-WAC est un projet chimpanzé, mais pas seulement…

Notre vision de la conservation et notre action vont au-delà de la préservation d’une seule espèce et concernent au contraire de nombreuses espèces locales. Beaucoup d’animaux, pour ne pas dire tous, sont braconnés et vendus pour leur viande; la viande de brousse faisant partie de la culture locale. Ne pouvant pas fermer les yeux devant une telle souffrance, nous souhaitons également accueillir d’autres petits singes, braconnés, enchainés, enfermés dans des habitations…

Toute l’année 2016, en attendant les autorisations du gouvernement nous officialisant comme Centre de réhabilitation pour chimpanzés (autorisations obtenues fin 2016), nous nous sommes occupés de deux petits singes détenus par des expatriés, que nous allons récupérer une fois les structures d’accueil prêtes. En attendant, ces deux petits singes vivent chez leurs « propriétaires » et sont bien traités.

Notre objectif a toujours été d’attendre la fin des structures pour accueillir les premiers pensionnaires dans les meilleures conditions possibles. Mais depuis deux mois, contre toute attente, nous sommes déjà en charge d’un bébé singe : Kiki.

Kiki est un cercopithèque à queue rouge, âgé d’environ 6 mois, pesant moins de 700 grammes à son arrivée. Son nom vient de Makaku (singe en lingala), nom choisi par le couple de français qui l’a acheté à Matadi pour le sortir de son trafic en ville. Le couple avait également entendu parler du projet P-WAC, et, pensant bien faire en libérant Kiki de son vendeur, avait dans l’idée de le remettre immédiatement en forêt. Seulement, en découvrant Kiki, P-WAC a bien vite réalisé qu’il s’agissait d’un bébé en grand besoin d’une maman de substitution, d’un contact permanent pour survivre. P-WAC a donc décidé de récupérer ce petit le jour même de cette rencontre.

Ensemble, le couple et P-WAC sont partis en ville trouver du matériel de fortune pour une petite cage de transition. Mais en réalité, Kiki est incapable de rester dans cette petite cage : il est en demande permanente d’attention, de câlins, mais aussi de jeux et de biberons.

Ainsi, Kiki est notre premier orphelin et a besoin de notre présence pour survivre. Chaque jour Kiki boit un biberon de lait maternel mélangé à du Cérélac (sorte de céréales pour enfants) ainsi que des fruits. Ses premiers biberons ont d’ailleurs été offerts par une entreprise française (qui souhaite rester anonyme), mais les tétines étant beaucoup trop grosses pour la taille de sa bouche, les premiers repas de Kiki ont été servi à la seringue, jusqu’à trouver une tétine plus adéquate. Kiki aime particulièrement les bananes, les graines de papaye, les aubergines et raffole de gousses d’ail.

   

Voulez-vous aider Kiki?

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à prendre soin de Kiki en apportant votre contribution qui servira à acheter les aliments dont il a besoin et à financer le salaire de sa maman nourricière. En sommes : du concret !! Le budget alimentation simple mensuel pour nourrir Kiki s’élève à 98 € par mois, comme suit:

  • 18 € par mois de Cérélac
  • 18 € par mois de lait maternel
  • 62 € par mois de fruits


 

Pour aider Kiki, vous pouvez faire un don ou le parrainer. Choisissez l’option de votre choix ci-dessous:

 

 Je souhaite faire un don pour Kiki (au choix) :

  • 9 € pour une boite de lait en poudre
  • 20 € de fruits 
  • Somme libre………………………….……… €

Je souhaite parrainer Kiki pour :

  • 1 mois : 20 €
  • Plusieurs mois : 20 € * _____  mois  =  …………. €
  • 1 année (offre spéciale) : 120 € (soit 10 €/mois)

Somme libre …………………………………€





  • Option de paiement:

Si vous ne souhaitez pas payer en ligne, vous pouvez opter pour un virement bancaire, un chèque, ou encore un virement mensuel. Pour cela, remplissez et renvoyez-nous le Bulletin de Kiki

Merci à vous !

Share with friends!Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone
Share this:
About the author
Amandine Renaud
http://www.p-wac.org