header image
Next Event

Découvrez notre centre en devenir

Les constructions du centre de réhabilitation P-WAC

Comme vous le savez, il y a quelques semaines trois ingénieurs volontaires d’ISF Québec sont arrivés pour nous aider à construire la maison du staff ainsi que les enclos des chimpanzés et petits singes, en pleine jungle congolaise. Nous sommes ravis de vous présenter en images l’avancée des travaux.

Tout d’abord, avant de construire la maison, il a fallu défricher un espace en savane sur une surface plus ou moins plane et déterminer le lieu exact des fondations. En trois jours seulement, notre équipe locale armée de machette a permis la découverte du spot adéquat. Le lieu est prometteur : à la fois proche d’une source pour avoir un accès à l’eau dans les infrastructures du projet, bénéficiant au sud d’une forêt et au nord, des paysages de savane arborée à perte de vue.

L’équipe s’est ensuite armée de pelles pour creuser les fondations. A ce stade, difficile pour un novice d’imaginer le résultat final, mais l’aventure est belle est bien lancée.

Les excavations faites, l’équipe s’est ensuite attelée à l’achat et la livraison du matériel sur place. Voilà une mince affaire que nous avons vécue ! Une partie du matériel a été commandée à Matadi, et l’autre achetée directement à Kinzau Mvuété. Il a fallu trouver le camion capable d’accéder au site à travers la piste congolaise, tout en nous assurant de ne pas rester coincé au milieu de la brousse avec tout le matériel et aucune issue de sortie. Heureusement pour nous, en saison sèche, les routes sont bien plus faciles d’accès. Après quelques négociations à Matadi, un propriétaire de camions de bananes a accepté de nous aider : son engin a des roues motrices et des tractions… bref, le camion idéal pour notre mission. Les livraisons ont été étalées sur presque une semaine car il a fallu à l’équipe user de toute son énergie pour charger le matériel, le décharger, encore et encore : briques locales, ciment, moellons, barre de fer… Une vraie course contre la montre pour respecter le planning tout en utilisant uniquement la force humaine! Ici, pas de grue, pas de machines pour soulever les palettes de ciments, tout se fait sous forme de chaine humaine.

     

 

 

 

 

L’équipe était bien heureuse de voir tout le matériel sur le site après avoir passé une année à attendre les autorisations pour exercer légalement en tant que centre de réhabilitation pour chimpanzés. P-WAC prend enfin vie ! Et pourtant, à cette étape, la livraison n’est que la première pierre de ce long travail de chantier.

 

Les ISF se sont lancés, avec l’appui de maçons, charpentiers et soudeurs locaux dans la construction de la maison du staff. Les deux équipes (canadienne et congolaise) ont mis leur savoir-faire en commun et ont pu apprendre de l’une et de l’autre, chacune ayant des techniques, des matériaux et des expériences différentes. Les congolais ont été ravis de pouvoir donner leurs astuces locales, faites de bouts de cordes et de rien, montrant ainsi leur savoir-faire aux canadiens qui ont découvert la construction purement manuelle. Réaliser une maison en pleine jungle n’est pas le même défi qu’une construction industrielle !

Peu à peu, deux équipes se forment : une pour la maison, et une pour les cages de quarantaines du projet, financées par des sponsors de P-WAC. Construire une cage n’a rien de plaisant, mais c’est un bien pour un mal. C’est là que séjourneront les nouveaux pensionnaires pendant leur quarantaine avant de partir en réhabilitation.

 

 

 

 

D’ici quelques temps, nous pourrons déménager en brousse et démarrer réellement le centre de réhabilitation pour chimpanzés. Merci à tous de suivre nos efforts, jours après jours, mois après mois.

 

Share with friends!Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone
Share this:
About the author
Amandine Renaud
http://www.p-wac.org